Les transports et le fer

A gauche de l’Olympe, toujours baigné de bleu, Dufy continue son exploration du monde industriel. Il commence par une grue immense de plus de 50 mètres, installée dans l’arsenal de Brest dont on peut voir derrière les ateliers.

La Fée Electricité

L'arsenal et la grande grue de Brest, 1946

L’arsenal et la grande grue de Brest, 1946

Mais c’est dans le bassin de Penhoët à Saint-Nazaire que se trouve à quai un des fleurons des paquebots français, le Normandie, mis en service en 1935. L’artiste reprend l’affiche publicitaire de son ami Cassandre, réalisée la même année pour la première traversée transatlantique. Il accentue l’aspect tranchant du paquebot baignant dans une atmosphère bleue par un aplat rouge qui vient fixer le regard du spectateur. Dufy avait été sollicité pour réaliser la piscine du paquebot mais le projet n’aboutit pas.

Paquebot Normandie, André Wilquin, 1935

Paquebot Normandie, André Wilquin, 1935

A gauche de l’œuvre, l’artiste représente l’aciérie d’Imphy dans la Nièvre, d’après un grand nombre de croquis et notes lors de sa visite. Il y montre le pont roulant qui transporte la poche d’acier en fusion, le laminage, l’usinage, les lingotières, les moules, etc. Juste en dessous, il peint un poste électrique avec ses disjoncteurs surmontés d’électrodes.

La Fée Electricité

Aciéries d'Imphy

Aciéries d’Imphy

Tout en haut, se déploient des voies de chemin de fer équipées de poste de signalisation ferroviaire électrique (feux) et d’enclenchement électromécanique pour changer les aiguillages. Au loin, on aperçoit le viaduc de Tolbiac construit en 1895, qui enjambe les voies qui sortent de la gare de Lyon et de la gare d’Austerlitz, et qui représente l’archétype de l’architecture métallique (le pont a été démonté et détruit en 2017).

La Fée Electricité

Pont de Tolbiac

Le Pont de Tolbiac en 1910

Dufy a rassemblé toutes les industries lié à l’usage du fer : chantier naval, transport ferroviaire, transport d’énergie électrique, transport maritime. A noter que Dufy ne fait aucune place à l’automobile.

Haut de page